Préparer son voyage en van : mode d’emploi

Vue sur les montgolfières depuis notre van. Préparer son voyage en van, c'est important !

Préparer son voyage en van, surtout s’il est long, peut susciter beaucoup d’interrogations. Après notre tour d’Europe de 14 mois, nous avons tourné une vidéo FAQ :

Suite à cette vidéo, nous avons reçu d’autres questions et nous avons décidé d’y répondre dans cet article de blog complémentaire. Ces réponses vous aideront à préparer votre futur voyage en van ! Alors, c’est parti !

Quels livres, sites, blogs avez-vous utilisé pour préparer vos visites ? 

Nous avons mis plusieurs mois pour préparer notre voyage en van. Dès 2020, nous avons créé une carte sur Google My Maps pour noter tous les lieux que nous voulions découvrir. Cette carte s’est enrichie au fur et à mesure de nos lectures et découvertes en ligne.

Notre Carte d’Europe

Instagram

Dès que nous voyions des photos de lieux qui nous donnaient envie, sur Instagram par exemple, nous les notions sur cette carte. Nous faisions la même chose pour nos lectures.

Les livres de voyages

Nous adorons les livres de voyages, alors nous nous sommes plongés dans la lecture de Voyages, tout un monde à explorer par Le Guide du Routard, ainsi que Où Partir Quand en Europe du Lonely Planet. Récemment, nous avons aussi acheté Destination Petaouchnok qui est un très bon complément. Il y a l’embarras du choix en termes de livres de voyages, alors le mieux est encore d’aller en librairie en feuilleter plusieurs pour préparer votre voyage en van !

En revanche, on n’a pas acheté de guide spécifique à un pays ou une ville. Pour un périple aussi long, ça ne nous semblait pas pertinent d’acheter un guide par pays (ne serait-ce que pour l’espace qu’ils auraient pris dans le van !).

Les blogs

Ensuite, c’est pendant le voyage que nous avons préparé le plus les visites en elles-mêmes. Certes, nous avions noté “Vienne” dans les villes à visiter, mais que faire précisément à Vienne ? Là, c’est le blog de Génération Voyage qui nous a beaucoup aidés. Il y a un nombre incroyable d’articles sur toutes les destinations possibles et imaginables, et en général c’est plutôt bien fait.

L’imprévu

Enfin, nous avons aussi laissé beaucoup de la place à l’imprévu, car il y a toujours des lieux qu’on découvre par hasard, grâce aux recommandations d’un local, d’un autre voyageur ou tout simplement en tombant dessus au détour d’une rue. Et ce sont parfois ces lieux qui représentent nos meilleurs souvenirs !

Quels sont les sites qui correspondaient le mieux à ce que vous cherchiez ? 

Comme nous l’avons évoqué précédemment, c’est souvent sur le blog de Génération Voyage que nous avons trouvé beaucoup de lieux à visiter. Mais nous sommes restés ouverts à d’autres blogs de voyageurs, plus petits mais tout aussi intéressants, que nous trouvions selon nos recherches. On prêche pour notre paroisse, mais n’hésitez pas à consulter notre blog, où vous trouverez des articles qui vous aideront à préparer votre voyage en van ! 

Trouve-t-on autre chose comme info que des spots pour dormir sur Park4Night ? 

L’application Park4Night est un indispensable pour les personnes qui voyagent en van ou camping-car ! Elle existe aussi sous forme de site web, mais il est bien moins pratique et ergonomique que l’appli.

Nous avons utilisé Park4Night presque tous les jours pendant notre voyage. Cette appli permet de repérer des spots pour dormir, autour de vous ou autour d’un lieu où vous voulez aller.

Mais Park4Night ne se limite pas à ça ! Vous y trouverez :

  • des aires pour camping-cars gratuites et payantes, privées ou pas ;
  • des parkings pour camping-cars sans services ;
  • des lieux où les particuliers peuvent accueillir des camping-cars ;
  • des aires de services ;
  • des aires de pique-nique ;
  • des aires de repos ;
  • des campings ;
  • des fermes ;
  • des lieux en pleine nature ;
  • des parkings pour le jour et la nuit ;
  • des parkings pour la journée uniquement ;
  • des lieux accessibles en off-road uniquement (4×4) ;
  • des services d’appoint (eau, électricité, etc).

Chaque lieu est accompagné d’une ou plusieurs photos, d’une petite description, d’une note moyenne et d’autres infos pratiques : adresse, services disponibles et prix, nombre de places, heures de fermetures éventuelles, hauteur limitée…

Et bien sûr, il y a les commentaires des voyageurs qui s’y sont arrêtés et qui permettent de se faire un avis avant d’arriver sur le lieu. L’outil de traduction intégré dans l’application est un vrai plus à l’étranger !

En prenant la version payante de l’application (10€ pour un an, ça vaut vraiment le coup !), vous pourrez filtrer les spots selon leur note, selon les services disponibles (comme l’électricité, l’eau, etc), les activités à proximité (comme un lieu de baignade ou des monuments à visiter).

Park4Night est donc une application indispensable en van… en Europe ! Mais une fois hors du Vieux Continent, les spots sont beaucoup moins bien référencés. Si vous partez plus loin, on vous conseille alors iOverlander, qui est utilisée dans le monde entier. L’interface n’est pas du tout aussi pratique et complètement en anglais. Mais vous pourrez y trouver d’autres informations précieuses, comme les conditions de passages de frontières sensibles.

D’autres applications ou sites pratico-pratiques à signaler ? 

Nous avions listé nos applications indispensables dans notre checklist des indispensables en van. Dans cette liste, il y a par exemple Wifimap pour avoir les mots de passe des wifi à proximité, ou encore Flush pour trouver les toilettes publiques autour de soi. Nous vous conseillons donc de télécharger la liste pour avoir accès à toutes nos applications préférées en voyage ! 

Quels conseils pour bien choisir son spot ? 

Bien choisir son spot est primordial pour passer une bonne nuit, en toute sécurité. Voici quelques uns de nos conseils, après plus de 300 spots dénichés aux quatre coins de l’Europe :

  • repérez votre spot avant d’arriver sur les lieux. Par exemple, si vous prévoyez d’aller visiter un site historique, cherchez les spots autour de ce lieu. Ça vous évitera d’arriver sur le lieu, puis de faire demi-tour pour retourner au spot en question.
  • utilisez les filtres pour trouver le spot idéal. Par exemple, nous aimions beaucoup les lieux en pleine nature, mais parfois nous avions aussi besoin de remplir le réservoir d’eau (ce qui n’est pas toujours compatible). Les filtres vous aideront à repérer les spots qui remplissent vos critères.
  • consultez la note et les avis. C’est très utile pour savoir si l’endroit est calme, si le spot est inaccessible temporairement, ou avoir d’autres informations. Et si vous voyez que des gens ont été cambriolés sur un spot, évitez d’y aller !
  • regardez sur la carte où est situé le spot par rapport aux routes, aux villes, etc. Un spot avec des arbres n’est pas toujours synonyme de grand calme !
  • pensez aussi à la hauteur de votre véhicule. Ce serait dommage de trouver le spot de rêve et de constater en arrivant qu’il y a une barre de hauteur. C’est surtout applicable en France, car à l’étranger très peu de spots sont limités en hauteur, sauf si par exemple il y a un pont trop bas ou un petit tunnel. En tous cas, ne vous risquez par à essayer de passer si la hauteur est « tout juste ». Mieux vaut aller se garer un peu plus loin que d’arracher le toit !
  • essayez d’arriver sur le spot avant la nuit. Ça vous évitera de vous embourber (comme nous en Hongrie), ou tout simplement de ne pas remarquer une route passante à proximité ! Et puis si le spot ne convient pas, vous aurez quand même le temps d’en trouver un autre.
  • ne restez jamais sur un spot où vous ne vous sentez pas en sécurité. C’est peut-être le conseil le plus important de cette liste. Même si vous ne savez pas expliquer pourquoi vous vous sentez en insécurité, l’intuition est souvent de bon conseil. De même, si les conditions météorologiques sont mauvaises le lendemain, optez pour un parking en bord de route plutôt qu’au fond d’un chemin !
  • et enfin, même si ce n’est pas un conseil pour choisir son spot, soyez toujours respectueux des locaux, n’oubliez pas de ramasser vos déchets et de laisser l’endroit aussi propre que vous l’avez trouvé (voire plus).

Qu’avez-vous utilisé comme matériel et comme forfait pour pouvoir vous connecter ? 

C’est une question qu’on nous a posée souvent, puisque nous étions digital nomades. Nous avions un routeur dans lequel nous avons mis une carte sim Orange, et bien sûr nos téléphones en partage de connexion. D’ailleurs, c’était largement assez, nous avons abandonné le routeur à la fin pour utiliser simplement nos téléphones.

Mais les besoins en connexion Internet sont très personnels, alors nous vous conseillons de lire notre article dédié à ce sujet pour vous aider à choisir votre forfait mobile en van.

En plus de cet article, nous avons aussi réalisé une vidéo sur Internet en van :

Quels conseils ou astuces donneriez-vous à des gens qui voudraient aussi partir ? 

Très vaste question ! Globalement, on vous conseille de préparer votre voyage en van à l’avance, mais en laissant de la place à l’imprévu.

En Europe surtout, vous pouvez tout à fait vous organiser au fil de l’eau. Pas de visas ni de passeport à prévoir, vous traversez les frontières sans même vous en rendre compte, vous pouvez rester autant de temps que souhaité dans les pays… C’est la liberté totale !

Hors d’Europe, il faut déjà un peu plus calculer votre itinéraire. En Turquie, par exemple, vous pouvez entrer avec une simple carte d’identité, mais vous ne pourrez pas rester plus de 3 mois. Il faut bien se renseigner sur les conditions dans les pays hors Europe, et pour cela vous pouvez consulter les conseils aux voyageurs sur le site du Ministère des Affaires Étrangères.

Que faut-il absolument emporter dans son van ou camping-car ? 

La vie en van a beau être minimaliste, il y a des indispensables à ne pas oublier quand on voyage en van ou camping-car. Du tuyau pour remplir votre réservoir d’eau au fil à linge en passant par la pelle pliante… les accessoires à ne pas oublier sont nombreux. Nous avions réalisé une liste de nos indispensables à emporter en van, vous pouvez la télécharger ici : 

Aviez-vous des astuces pour éviter les « pièges à touristes » ? 

Le conseil le plus évident est de voyager en dehors des périodes d’affluence. Par exemple, la Croatie au mois de janvier, c’était un super plan ! Aux lacs de Plitvice, nous avons payé l’entrée 6€ par personne, et le parking était gratuit. En été, l’entrée est à 40€ par personne, et le parking à 13€/heure !

En dehors de ça, le mieux est de se renseigner sur les petits blogs de voyageurs, qui sont souvent plus honnêtes que les gros sites de tourisme. Par exemple, nous souhaitions faire la randonnée de Trolltunga en Norvège, mais nous sommes tombés sur un article de blog qui nous a refroidis. Il expliquait que derrière la photo mythique du randonneur seul au monde, sur une grande roche au-dessus d’un fjord, se cache en réalité une longue file de randonneurs qui attendent pour prendre la même photo. Et l’attente peut parfois durer plusieurs heures ! Nous avons donc renoncé à faire cette randonnée, il y en a tellement d’autres moins connues en Norvège !

Mais parfois, il est compliqué d’éviter les touristes. Par exemple, la Mosquée Bleue à Istanbul est superbe, mais très connue. Alors vous aurez certainement beaucoup de touristes…. mais ça en vaut la peine quand même !

Qu’est-ce qui vous a semblé le plus galère ? 

En dehors des pannes diverses et de notre cambriolage en Grèce, nous n’avons pas eu trop de problèmes.

Il faut quand même noter que dans un van, c’est assez compliqué de s’isoler, donc faites attention à bien vous entendre avec la personne qui vous accompagne ! Nous, ça s’est bien passé, mais on connaît plusieurs couples qui se sont séparés à leur retour de voyage.

Et puis, toujours concernant les relations, nous avons parfois trouvé difficile de garder contact avec nos proches restés en France. Nous appelions nos familles régulièrement, mais le manque peut être difficile à gérer. Parce que même si nous avons fait plein de nouvelles rencontres sur la route, elles sont souvent éphémères.

Alors si c’est un aspect important pour vous, essayez de faire en sorte que vos proches viennent vous voir pendant le voyage, ou bien faites des plus petits voyages pour rentrer régulièrement en France.

Qu’est-ce qu’il vaut mieux savoir avant la visite des différents pays ? 

Chaque pays a ses spécificités, et elles évoluent, donc il vaut mieux se renseigner sur les sites officiels avant d’entrer dans un pays. D’ailleurs, vous pouvez vous inscrire sur Fil d’Ariane, un dispositif du gouvernement qui vous envoie des alertes concernant les pays dans lesquels vous allez.

Concernant la vie quotidienne, vous pouvez consulter des blogs ou des guides pour connaître les bonnes pratiques dans les pays où vous allez. Pourboires, spécificités religieuses comme le port du voile, règles de courtoisie, moyens de transports utilisés… Il y a toujours des informations qu’il est bon de connaître avant de visiter un pays.

Mais ne vous inquiétez pas, il sera toujours temps d’apprendre les coutumes au contact des habitants, en temps voulu. Le plus important est de toujours se montrer respectueux des habitudes locales, ouvert aux autres et curieux d’en apprendre plus.

En conclusion…

Il est important de bien préparer votre voyage en van, surtout s’il est long. Notre blog et notre chaîne YouTube pourront vous aider, autant sur l’aménagement de votre van que sur la préparation de votre voyage. Alors n’hésitez pas à poser vos questions en commentaires. Nous y répondrons prochainement dans un article ou une vidéo !

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Le contenu du site est protégé.